Explore Ainsi, Parti and more!

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

Alberto Giacometti - 4 juin au 1 novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau,  Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

Alberto Giacometti - 4 juin au 1 novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

novembre 2015 - Aux Capucins / Landerneau, Giacometti considère le socle comme parti intégrante de l’œuvre. Le socle prend ainsi une importance similaire à celle de la figue, avec laquelle parfois il fusionne.

Pinterest
Search